Sélectionner une page

L’Eure-et-Loir, ce sont aussi des quartiers perdus de la République et de la France comme celui de la rue du « Paradis ». On y constate l’omniprésence d’associations « culturelles, cultuelles, éducatives… » islamiques, la superette « halal » et ses barres d’immeubles. Un quartier comme il y en a beaucoup en France et où les patronymes à consonance judéo-chrétienne se réduisent à une peau de chagrin. Nous nous devions de boîter pour informer et convaincre les indécis sur l’importance du choix qu’ils feront le 26 mai !