Sélectionner une page

La liste des Sénatoriales menée par Aleksandar Nikolic est composée de 5 conseillers municipaux :

 

 

Aleksandar Nikolic (Saint Rémy sur Avre), 33 ans, Délégué Départemental du Rassemblement National d’Eure-et-Loir. Conseiller Municipal à Saint-Rémy-sur-Avre depuis 2020.

« Ces élections sénatoriales sont un levier pour les prochains scrutins, à savoir les Départementales, les Régionales et la Présidentielle. Nous devons préparer notre implantation. Nous soutenons les maires. Ils se sentent abandonnés, souffrent d’un manque de reconnaissance et ont de moins en moins de pouvoir. Il faut revaloriser leurs indemnités, leur garantir des formations que l’État devra prendre à sa charge et faire évoluer leur statut juridique. De plus en plus d’élus se font agresser, l’actualité le prouve. Sur le plan économique, il faut créer des zones franches en milieu rural. Là où les gens payent de plus en plus d’impôts et où il y a de moins en moins de services publics. »

 

Emilie Lavault (Vernouillet), 33 ans, Consultante en web-marketing. Conseillère municipale de Vernouillet depuis 2020.

« Mes motivations sont liées aux attentes des Français et notamment ceux installés dans les campagnes. »

 

Roger Tran (La Loupe), 68 ans, Retraité de la fonction publique. Conseiller municipal de La Loupe depuis 2014, conseiller communautaire des Terres du Perche depuis 2020.

« Je suis arrivé dans le Perche voilà 13 ans, j’ai découvert une ruralité qui souffre d’un réel désengagement de l’Etat. Mon engagement sur le terrain est lié à ce constat. »

 

Sandra Desaever (Courville), 46 ans, Famille d’accueil. Conseillère municipale de Courville depuis 2008.

« Beauceronne de naissance, je suis inquiète devant la fermeture des services publics dans les campagnes. Les personnes agées notamment se retrouvent en grandes difficultés. C’est un peu « débrouillez-vous ». Il faut agir maintenant. »

 

Eric Laqua (Lucé), 57 ans, Educateur spécialisé. Conseiller municipal de Lucé depuis 2020.

« J’ai eu un coup de coeur pour le département d’Eure-et-Loir en 2015. Ayant servi dans l’armée, je suis soucieux de la sécurité et la sérénité des habitants. J’ai une capacité à écouter, entendre, verbaliser. Les gens ont besoin de s’exprimer, c’est fondamental. Ce qui me touche, c’est le localisme. En Eure-et-Loir, on a de grosses capacités de production. »